œuvre

Château d’eau – Podensac

1917

Adresse

Château d’eau Le Corbusier - Rue Pierre Vincent - FR- 33720 Podensac

Visite

Visible de l'extérieur - pour l'instant non visitable

Payant

Non

SITE CERTIFIE

Château d’eau – Podensac

Le Château d'eau du Domaine Chavat à Podensac

En dépit des tentatives infructueuses de concrétiser les projets sur lesquels Charles-Édouard Jeanneret planche en tant qu’ingénieur-conseil depuis qu’il s’est installé à Paris, un homme, François Thévenot, va lui faire confiance et lui offrir en 1917 l’opportunité de réaliser sa première construction sur l’Hexagone.

Avec le Château d’eau du domaine Chavat à Podensac, son premier projet réalisé en France, Le Corbusier scelle ce qui fera de lui le « génial » architecte novateur que l’on connaît. Si ce Château d’eau peut passer aujourd’hui inaperçu, il était alors, avec la demeure de François Thévenot son commanditaire, l’édifice le plus élevé de la commune et des alentours, dominant la Garonne ainsi que les paysages boisés ou couverts de vignobles.

Conçu dans l’unique but d’alimenter le domaine Chavat en eau potable, le « Château d’eau Le Corbusier » est, en réalité, bien plus qu’un ouvrage technique : il offre à François Thévenot, à vingt mètres au-dessus du sol, une remarquable gloriette, espace de détente en quasi-apesanteur. Ce fût, désaffecté en 1941, échappe à la destruction par deux fois avant d’être identifié en 1975 comme une œuvre de Le Corbusier.

L’histoire de ce château d’eau est intimement liée à celle du parc qui jouxte celui-ci. Surplombant la Garonne, le Domaine Chavat est considéré par les Monuments Historiques comme l’un des plus beaux parcs de Nouvelle-Aquitaine. Le jardin, aux lignes harmonieuses, aux proportions équilibrées, a été conçu en 1916 par le paysagiste parisien Charles Bouhana. Reprenant la tradition des jardins italiens, François Thévenot fait appel à l’italien Ernesto Gazzeri qui ponctue les différentes scènes paysagères de sculptures antiques, chacune exprimant les traits de sa personnalité. De composition à l’anglaise, mais aussi à la française, doté d’un miroir d’eau coloré par la grâce d’une magnifique roseraie, ce jardin nous raconte une histoire plus intime. Celle d’un entrepreneur, créateur de génie surmené, qui a cherché, au cœur de cet écrin de verdure, un havre de paix.

À la vente du domaine, en 1934, la ville offre ce lieu de quiétude, jusqu’à l’aube du XXIe siècle, aux pensionnaires de la maison de retraite. Le Domaine Chavat est aujourd’hui animé par un ambitieux projet de restauration destiné à lui rendre son lustre d’antan et en faire un haut-lieu du patrimoine régional, unique en son genre : œuvre d’art totale, Chavat, au-delà de son jardin remarquable, a en effet préservé son château, ses exceptionnels décors de verrière et une partie de son mobilier d’origine.


Texte : Ville de Podensac
Crédit photographies : Philippe Latremoliere, Bernard Petit, Jean-Marc Depuydt
© FLC/ADAGP, 2022

La carte utilise Google maps, elle nécessite votre consentement pour déposer des cookies et fonctionner.

Donner mon consentement
(Re)Découvrez

Gestion des cookies - carte

En autorisant ces services tiers, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies et l'utilisation de technologies de suivi nécessaires à leur bon fonctionnement (géolocalisation, moteurs de recherche, traductions...).