La chapelle en chantier, pourquoi ?

La chapelle Notre-Dame du Haut de Le Corbusier, inaugurée le 25 juin 1955, n’a pas connu depuis de restauration appropriée aux pathologies qui touchent les bétons mis en œuvre au milieu du siècle dernier.

Toutes constructions nécessitent un entretien permanent en fonction de l’évolution dans le temps des matériaux qui les composent.

Ces pathologies sont de différentes natures.

Les épaufrures sont des éclats de surface qui résultent du gonflement des ferraillages par oxydation liée à la migration d’humidité dans les microfissures du béton.